Devenir son propre patron avec la freelance



Souvent motivé par un ras-le-bol lié à son emploi ou une envie de liberté la freelance est une solution qui permet de mettre un premier pied dans l'entrepreneuriat mais cela ne fait pas de vous des entrepreneurs vous continuez de travailler pour de l'argent.

En revanche comme dit précédemment, c'est un bon début pour commencer à s'affranchir de la dépendance à un salaire !
Vos contraintes seront donc non pas celles imposées par votre patron mais celles que vous vous êtes imposées (exemple: les délais que vous avez fixé pour rendre un projet à un client)

Evidemment en fonction de vos revenus vous allez vous diriger soit vers la micro-entreprise ou la SASU (qui permet de faire passer pas mal de frais en frais de société...) mais n'allons pas trop vite. L'erreur de base est la précipitation, pourquoi penser directement à quelle type de société créer si vous ne savez même pas combien vous allez pouvoir gagner avec votre société ?!
Pire, vous risquez de payer des frais pour rien, non, oubliez cette idée et focalisez vous sur votre projet, vous aurez l’immense plaisir de payer vos impôts par la suite...

Définissons d'abord votre objectif : vous voulez faire un complément de revenu, vivre à temps plein en temps que freelancer ou mettre une partie de votre entreprise en freelance (faire du consulting par exemple)

Si votre objectif est uniquement de faire un complément de revenu ... BRAVO, vous allez y arriver c'est quasi sûr car il est plutôt simple de gagner un peu d'argent en freelance, que ce soit 50 à 200 euros par mois !

Mais
si votre objectif est de vivre uniquement de la freelance, alors là c'est tout une aventure qui commence pour vous et cette aventure est longue et plein d'incertitude...

Prenons pour exemple que pour vivre décemment il faut environ 2000 euros par mois de chiffre d'affaire en freelance (votre "salaire" après impôts et commissions sera donc plus faible).
Et que vous vendez vos service en moyenne à 50 euros (ce qui est une moyenne raisonnable pour des petits services en freelance) il vous faudrait faire 40 ventes par mois ! (soit plus d'une vente par jour...)
Et oui, cela devient tout de suite moins idyllique quand on sait cela.

De plus si vous êtes freelancer vous faîte la majorité du travail par vous même, avec 40 ventes par mois le mot weekend risque de sortir de votre dictionnaire, alors la question se pose : comment ne pas avoir à traiter 40 commandes par mois ?!

Soyez un expert dans votre domaine, les experts sont mieux payés (les médecins spécialistes comme cardiologues sont souvent mieux payés que ceux qui n'ont pas de spécialité par exemple). Là vous allez pouvoir exiger des commandes en centaines d'euros et surtout proposer différents tarifs comme par exemple : 100 / 300 / 600 euros.
Evidemment la différence de prix entre chaque prestation devra être justifiée !

Mais
à de tels prix vous allez devoir avoir déjà des avis clients positifs car peu de gens prendront le risque de payer aussi cher et c'est là la difficulté, voici quelques pistes pour vous aider à démarrer sur des prix elevés : 

  • Mettez un prix cassé au début afin d'avoir des avis (je sais cela est frustrant de produire un travail énorme pour un prix ridicule mais dîtes vous que cela est le prix pour avoir des avis positifs au début)
  • Vendez à des connaissances, qui a dit que le piston et l'entraide était pas juste ? 
  • Créez une communauté, une chaine YouTube, un blog qui traite de votre sujet afin d'être visible et plus crédible




Le saviez vous ?

Il existe deux types de freelances, ceux qui ont une compétence particulière et souhaitent la monétiser et ceux qui n'en n'ont pas mais qui apprennent une compétence afin de devenir freelance.

Situez vous d'abord, dans quelle catégorie êtes vous ?

La première catégorie n'aura pas de mal à créer son produit mais sa difficulté sera "uniquement" de se vendre contrairement à la deuxième catégorie qui elle luttera beaucoup plus pour la création de son produit/service mais qui devra aussi lutter pour se vendre.

Et oui freelance est un long chemin mais rappelez vous toujours pourquoi vous avez commencé et ne tombez pas dans la procrastination, soyez hyper productif !

Si vous souhaitez en savoir plus sur comment devenir freelance je vous invite à jeter un œil sur mon pack de 10 formations !

Portez vous bien,
Valentin